Sorti chez Léméac/Actes Sud en avril 2019. Roman. 176 pages.

Dernier tome de la pentalogie L’ombre du chardon, après Azami, Hôzuki, Suisen et Kuki-no-tô.

Tarô, 26 ans, sourd-muet, mannequin et peintre, vient de perdre sa mère. Il va s’installer chez sa grand-mère, Bâchan, qui l’a élevé et qu’il aime tendrement.

Il retrouve Hanako, une amie d’enfance perdue de vue depuis longtemps, et le passé remonte à la surface, lourdement chargé d’émotions puissantes.

Une conclusion à laquelle on ne s’attend pas pour clore cette belle histoire avec une écriture fine et ciselée, comme celle de Gaëlle JOSSE. Un régal pour les amateurs de littérature japonaise, même si ces romans sont écrits directement en français par cette auteure québécoise.