DernièreS chroniqueS

Surtensions, d’Olivier Norek

Surtensions, d’Olivier Norek

Une intrigue serrée et maîtrisée, un suspense efficace dans un panorama sociétal réaliste, une équipe sympa, des personnages bien étudiés et une écriture choc, le compte est bon : un auteur à suivre !
lire plus
Quand Dieu boxait en amateur, de Guy Boley

Quand Dieu boxait en amateur, de Guy Boley

Bel hommage à René, « ce héros », orphelin de père, qui travaillera très jeune à la forge. Il sera aussi comédien amateur puis champion de boxe et divertira les gens de son quartier, des gens du peuple ouvrier,
lire plus

À voir et à revoir

La Grande Librairie du 24.04.19

Dan Franck présente sur le plateau de la Grande Librairie son ouvrage « Le Vol de la Joconde ». L'auteur, écrivain et scénariste, y invente une histoire impliquant Apollinaire et Picasso dans la disparition du chef-d'oeuvre de Vinci, en août 1911. A ses côtés, le...

La Grande Librairie du 17.04.19

Suite à l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, qui a ravagé l'édifice lundi 15 avril 2019, François Busnel évoque la figure de ce bâtiment qui a traversé les âges, dans l'histoire et dans la littérature. Sur le plateau, sont présents :  ...

Poèmes

Voici les tout premiers poèmes de la rubrique Poésie qui va se remplir très vite…

Ils ont dit

La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens.
Daniel Pennac
Ce que le lecteur veut, c’est se lire. En lisant ce qu’il approuve, il pense qu’il pourrait l’avoir écrit. Il peut même en vouloir au livre de prendre sa place.
Jean Cocteau
Celui qui lit vit un millier de vies avant de mourir, celui qui ne lit pas n’en vit qu’une seule
George R.R. Martin « Game of Thrones »,, à la Grande Librairie
Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe.
Jules Renard, (Journal, 1894)
Un livre est un outil de liberté
Jean Guéhenno, (Les carnets du vieil écrivain)
Il est absurde d’avoir une règle rigoureuse sur ce qu’on doit lire ou pas. Plus de la moitié de la culture intellectuelle moderne dépend de ce qu’on ne devrait pas lire.
Oscar Wilde

Je lis en ce moment