Sorti en 2020 à La Table Ronde. 195 pages. Roman.

1449, Guillaume Manchon, prêtre libraire et archiviste à Rouen, qui a assisté au procès de Jeanne d’Arc en qualité de greffier, veille avec la plus grande attention au recueil des minutes qu’il a préservées des modifications que les Anglais voulaient y apporter.

« Ces minutes étaient son œuvre, l’honneur de son métier. »

Guillaume Bouillé, chanoine de Noyon et recteur de la Sorbonne, demande révision du procès à Charles VII, le roi couronné par Jeanne d’Arc qui l’a abandonnée aux mains des Anglais et de l’Eglise. La condamnation de Jeanne pour hérésie met en doute la crédibilité de la royauté de Charles VII.

Avec un style toujours aussi superbe, Michel Bernard raconte la libération des terres et villes prises par les Anglais, la réhabilitation de la Pucelle, la fin de la Guerre de Cent Ans, mais aussi la personnalité du roi et l’attitude de l’Eglise.

Un livre d’histoire lumineux.