Si la littérature devient passion, c’est bien que tout est dans les livres !

La tête sous l'eau ⇜ Olivier Adam

Les cinq premières lignes (hors la première lettre de Léa) : « J’adresse un signe de tête à Bastien et je descends. Le bus poursuit sa route le long de la côte ». Je le regarde s’éloigner un instant. Il n’y a plus que lui à l’intérieur. Au lycée, ils ne sont plus qu’une poignée à vivre à Saint-Briac, la ville d’à-côté, terminus de la ligne. Enfin, ville… il faut le dire vite ».

EN DEUX MOTS

Sur le thème éculé de la disparition-enlèvement-séquestration, Olivier Adam réussit à nous faire ressentir de l’intérieur la douleur, les regrets, de sa famille. La dégradation des liens familiaux. Et celle de Léa par l’intermédiaire de mails qu’elle envoie avant et après son absence à un correspondant mystérieux. Une belle écriture, un sujet sensible et deux adolescents en difficulté.

Sorti en 2018 aux Editions Robert Laffont, 224 pages. Puis en version poche chez Pocket en janvier 2020. 218 pages.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis