Une machine comme moi, de Ian Mc Ewan

Un roman captivant sur l’intelligence artificielle et ses limites, idéal pour angoisser quant à ce genre de relations curieuses hommes/machines et fabuleux dans sa description de l’avancée technologique atteinte par les chercheurs.

par | 4/09/2020

Sorti en janvier 2020 chez Gallimard, Collection Du monde entier. Roman. 386 pages. Traduit de l’anglais par France Camus-Pichon.

L’auteur. Ian McEwan, né en 1948, est l’un des écrivains anglais les plus connus, les plus récompensés. Il est également scénariste. Son œuvre (presque intégralement publiée chez Gallimard) est par ailleurs souvent portée à l’écran, dont Sur la plage de Chesil. Elle comprend des nouvelles (y compris pour la jeunesse) et des romans.

Charlie, Miranda et Adam, un curieux ménage à trois puisqu’Adam est androïde, « compagnon, interlocuteur digne de ce nom dans les échanges intellectuels, ami et factotum qui pouvait à la fois faire la vaisselle, les lits et « réfléchir » » ; il enregistre tout ce qu’il voit et entend, peut faire l’amour grâce à ses muqueuses opérationnelles.


Branché en permanence sur Internet, il se pose des questions, met à jour ses informations, se documente. Mais sera-t-il également doué des sentiments et jusqu’où ira-t-il ? Dès le début, il prévient Charlie que Miranda est « menteuse invétérée et malveillante ».

Un roman captivant sur l’intelligence artificielle et ses limites, idéal pour angoisser quant à ce genre de relations curieuses hommes/machines et fabuleux dans sa description de l’avancée technologique atteinte par les chercheurs.

Une fois de plus, Ian Mc Ewan épate par l’originalité de ses sujets et la maîtrise de son écriture.

Un roman à lire absolument !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.