« Les naufragés du Batavia », suivi de « Prosper », de Simon Leys

par | 24/04/2020

Sorti chez Arléa – 2003 – 59 pages pour Les naufragés du Batavia, 47 pages pour Prosper. Puis sorti en poche chez Points.

Les naufragés du Batavia

1629, naufrage du Batavia, navire de la VOC, Compagnie hollandaise des Indes Orientales, sur un récif au large des côtes australiennes.

Les 300 naufragés tombent sous la coupe d’un psychopathe qui massacre un tiers des passagers.

Un récit court et très bien fait de cette prise de pouvoir dramatique qui a marqué les esprits pour longtemps.

SUIVI de

Prosper

Récit passionnant d’une campagne de pêche sur un thonier par un jeune étudiant qui fera office de narrateur. Les hommes à bord se connaissent intimement, naviguent depuis l’âge de 12-13 ans et appartiennent à la « communauté de la mer dont ils ne peuvent se détacher ».

Force d’écriture impressionnante dans ces quelques pages que l’on n’oublie pas, tout comme une sortie en mer déchaînée et dangereuse.

A lire absolument !

LE GRAIN DE SEL DE LA SL
Honte à moi, je n’ai rien lu jusqu’ici de cet auteur belge, sinologue reconnu (Pierre Ryckmans de son vrai nom), dont pourtant la biographie et la bibliographie m’ont paru foisonnantes sur Wikipédia and Co. Je commencerai sans nul doute par ces deux courts récits qui m’ont l’air tout à fait alléchants. Leur pagination aussi, pour être tout à fait honnête… Les cinq-six-sept cents pages sont lourds à porter.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.