Les billets
En 2o2o, voyagez en lisant

En 2o2o, voyagez en lisant

Le meilleur travail, le meilleur bonheur, la meilleure éclate, le plus grand amour, les meilleurs voyages, les meilleurs amis, les meilleurs chaussons… le meilleur des mondes et bien sûr, comme on dit toujours en dernier, le plus important : LA MEILLEURE SANTE… Bref, les meilleurs vœux, c’est fait.
Par téléphone, par carte de vœux carton, par courrier manuscrit (mouais), par courriel (un oui plus ferme), par texto (un oui fort) ou, mieux, en grande compagnie sur une « mailing list »… Bah oui, c’est un signe des temps : les boîtes aux lettres sont vides, les messageries sont pleines… Fini d’ouvrir les enveloppes épaisses pour en découvrir les jolies cartes avec leurs dessins, leurs couleurs, leur parfum même, et leurs mots. Aujourd’hui, on clique et le monde s’ouvre à nous. Mais ne dit-on pas que c’est l’intention qui compte… Et si au bout du clic il y a un mot, c’est que quelqu’un l’y a mis.

Or, en janvier sonne la rentrée littéraire hivernale. Nous y voilà ! La vieille est enterrée, la bonne reste à venir. Mais ce qui n’est peut-être pas ou pas encore fait, ce sont les vœux de bonnes (ou belles) lectures. Les entendez-vous souvent en dehors de vos clubs de lecture ou des rares émissions littéraires ? Pas trop, non, c’est vrai. Eh bien ce sont les nôtres ! Toute l’équipe de Bouquivore vous souhaite en ce début 2020 une pluie de livres.

Les nombres pairs, c’est plutôt sympa pour les années. Et n’oubliez pas : 2020 est un nombre divisible par 4. 2020 est une année bissextile. Il y aura un donc un samedi 29 février. Ce qui fait, devinez quoi : une journée de lecture en sus ! Décidément, 2020 elle à tout bon c’est comme un bon vieux 20/20 !
Alors, à toutes et à tous nous souhaitons 366 jours de bonheur pur : celui de la lecture.

lire plus
Swallow bird, une nouvelle chroniqueuse bouquivorienne

Swallow bird, une nouvelle chroniqueuse bouquivorienne

Elle porte en pseudo le nom d’un oiseau. Swallow bird, l’hirondelle. Et pour la connaître, j’avoue qu’elle en a la douceur et l’intime élégance. Quand elle ne peint pas de beaux portraits d’aquarelle, quand elle ne s’occupe pas de son délicieux jardin ou ne profite pas du soleil breton, quand elle n’écrit pas son propre livre, elle lit. Beaucoup. Et beaucoup de femmes. En prenant, invariablement, des notes sur les livres qu’elle a lus pour en parler avec ses ami(e)s voire en relire certains quelque temps après. Quand elle aime un auteur (ou une auteure !), elle est du genre à dévorer tous ses écrits ! En essayant toujours pourtant, de coller à l’actualité littéraire.
Comme tous les « Bouquivores » , la lecture est pour elle « une nécessité » et un jour sans lecture une journée perdue.
Lors, elle a toute sa place dans les pages de Bouquivore et je lui souhaite la bienvenue. Un autre regard, une autre écriture, une autre analyse, d’autres livres lus… Rien que du plaisir pour les lecteurs, et pour moi bien sûr.

lire plus
ET DE DEUX !

ET DE DEUX !

Après Cunégonde, voici qu’une autre chroniqueuse rejoint la bande. Déjà rédactrice occasionnelle et grande fervente de Bouquivore, Gogo, c’est son pseudo, va maintenant participer plus activement à la rédaction. Tout comme Cunégonde, elle lit ce qu’elle veut, souvent...

lire plus
Cure de jouvence

Cure de jouvence

Cure de jouvence Le temps passe et nul ne rajeunit. Ni moi, ni lui, ni elle, ni eux, ni elles, ni vous… Personne. Pas même un blog littéraire. La « nouvelle » version de Bouquivore date déjà de plus d’un siècle. Or, en matière de Web, un an c’est déjà beaucoup....

lire plus