Chroniques

Surtensions, d’Olivier Norek

Surtensions, d’Olivier Norek

Une intrigue serrée et maîtrisée, un suspense efficace dans un panorama sociétal réaliste, une équipe sympa, des personnages bien étudiés et une écriture choc, le compte est bon : un auteur à suivre !
Today we live, d’Emmanuelle Pirotte

Today we live, d’Emmanuelle Pirotte

La guerre vue à hauteur d’une enfant de sept ans. De manière non conventionnelle, Emmanuelle Pirotte fait jaillir l’espoir de l’horreur et du néant.
Camille, mon envolée, de Sophie DAULL

Camille, mon envolée, de Sophie DAULL

Un hommage magnifique à sa fille tant aimée, « une gosse sympa, jamais boulet, jamais collante. Une belle gamine plutôt marrante et à l’aise avec les adultes »
Quand Dieu boxait en amateur, de Guy Boley

Quand Dieu boxait en amateur, de Guy Boley

Bel hommage à René, « ce héros », orphelin de père, qui travaillera très jeune à la forge. Il sera aussi comédien amateur puis champion de boxe et divertira les gens de son quartier, des gens du peuple ouvrier,
Aux jeunes poètes, poème genre didactique, de Pierre Albert-Birot

Tard dans la vie, de Pierre Reverdy

À l’automne extrême de sa vie, un vieillard éteint écrit à son arrière-petit-fils une longue lettre (l’intégralité du roman, 436 pages) dans laquelle il fait le récit de sa vie entière, en s’attardant
Murambi, le livre des ossements, de Boubacar Boris Diop

Murambi, le livre des ossements, de Boubacar Boris Diop

Un premier roman c’est tentant, toujours. Un premier roman en forme de saga familiale, c’est encore plus alléchant. Et quand ce premier roman-saga est bellement écrit c’est gagné ! Une véritable réussite romanesque.