Littérature francophone

Rivage de la colère, de Caroline Laurent

Rivage de la colère, de Caroline Laurent

Caroline Laurent a parfaitement mené à bien sa mission : nous intéresser, nous émouvoir sur le sort des Chagossiens… tout en menant, tambour battant un roman absolument palpitant.

Les choses humaines, de Karine Tuil

Les choses humaines, de Karine Tuil

Karine Tuil nous amène à nous questionner sur les incohérences de notre société, les rapports entre hommes et femmes, le monde hypocrite de certaines de nos élites, les rapports de domination, les réseaux sociaux, le communautarisme…

Vie de Gérard Fulmard

Vie de Gérard Fulmard

Laissez-vous embarquer dans ce roman ironique particulièrement réussi jusqu’à la conclusion loufoque, à consonance poétique qui ne l’est pas du tout, poétique, mais drôle, oui !

Une femme en contre-jour, de Gaëlle Josse

Une femme en contre-jour, de Gaëlle Josse

Atmosphère intimiste, toute en délicatesse et retenue, pour écrire la biographie de cette femme insaisissable et difficile à cerner en fonction des avis contradictoires des personnes qui l’ont connue.

Le bal des folles, de Victoria Mas

Le bal des folles, de Victoria Mas

Les femmes sont bel et bien les personnages principaux de ce roman, c’est en cela qu’il est différent de ce que l’on a déjà vu ou lu sur le sujet.
Bien sûr on y découvre aussi Charcot, Babinski, Gilles de la Tourette, (…)

La part du fils, de Jean-Luc Coatalem

La part du fils, de Jean-Luc Coatalem

« Le maintenant se mélange à l’autrefois » sans ordre chronologique. Jean-Luc Coatalem ne se laisse jamais entraîner par une imagination débridée, il colle toujours au plus près d’une vraisemblable réalité, toujours avec une grande pudeur.