Emmanuelle Pirotte

Today we live, d’Emmanuelle Pirotte

Today we live, d’Emmanuelle Pirotte

La guerre vue à hauteur d’une enfant de sept ans. De manière non conventionnelle, Emmanuelle Pirotte fait jaillir l’espoir de l’horreur et du néant.

Loup et les hommes, d’Emmanuelle Pirotte

Loup et les hommes, d’Emmanuelle Pirotte

Que dire après une lecture pareille ? Qu’écrire ? Que la lecture N’EST PAS UN PASSE-TEMPS et que si elle en est un c’est parce qu’il faut du temps pour lire, mais qu’elle est la plus merveilleuse des passions, celle qui procure le plus grand bonheur, le plus durable en tout cas ? Que certains livres nous transportent ? Et que celui-ci est en tous points magique ? Tant dans l’écrit que dans l’écriture. Disons surtout que les non lecteurs ne savent pas ce qu’ils perdent…
Encore une histoire qui nous porte et nous emporte d’un grand souffle romanesque dans un autre lieu et en un autre temps. Avec finesse et objectivité et sans parti pris aucun, Emmanuelle Pirotte nous relate la fin de la conquête de l’Iroquoisie par les colons. Les Hommes Blancs. Et c’est comme si nous y étions…

De profundis, d’Emmanuelle Pirotte

De profundis, d’Emmanuelle Pirotte

Un roman en forme de fable futuriste qui déconcerte au départ, bouscule au mitan, émeut, horrifie et apaise à la fin. Avec, parfois, le don de nous convaincre sur des thèmes contemporains comme l’obscurantisme religieux, les migrants (ici les « errants ») et l’avenir de la planète.