Sorti en mai 2019 chez Actes Sud. 183 pages. Poésie en prose.

Un état des lieux de l’Europe, du milieu du XIXe siècle à nos jours, au sens large du terme.

L’Europe est l’héritage de l’angoisse culpabilisatrice née au le demain de la Seconde Guerre mondiale. Créée par des « fonctionnaires, des hommes de bureaux, des commissions, habitués aux discussions internationales… Sans passion ni emportement, tout en nuance et compromis ».
Cinq cents millions de membres pour une évolution de pensée chrétienne vers un humanisme plus ouvert et tolérant.
Il serait temps qu’elle continue à évoluer pour inventer une hospitalité d’état pour de devenir enfin « le visage lumineux de l’audace, de l’esprit et de la liberté ».