Paru en 2018 aux Editions du Seuil

Bouzid Begag, indigène de seconde catégorie, analphabète, présumé né en 1918, devenu maçon en France, rêve de retourner au pays, du côté de Sétif.

Son fils, Azouz, va le chercher au café du Soleil où il retrouve ses amis, les chibanis célibataires, qui vivent toujours dans des garnis.

A force de chercher, il retrouve certaines racines mais de nombreux doutes persistent sur ses véritables origines et ses ancêtres mystérieux.

Une relation père-fils très belle, très émouvante. A ne rater sous aucun prétexte !