Orhan Pamuk publie « La femme aux cheveux roux », roman d’apprentissage et fable sociale. L’auteur intègre à travers son récit des mythes anciens dans la Turquie contemporaine en pleine mutation. À ses côtés, Erik Orsenna, académicien chargé de dresser l’état des lieux des établissements de lecture de l’Hexagone, livre après avoir fait un tour de France ses conclusions dans le récit intitulé « Voyage au pays des bibliothèques ». Abd Al Malik, slameur et essayiste, crée et interprète « Le Jeune noir à l’épée », spectacle accueilli en avril au musée d’Orsay, inspiré par le tableau du peintre Pierre Puvis de Chavanne.     Invités :    – Orhan Pamuk, pour le livre « La femme aux cheveux roux » (Éditions Gallimard) – Erik Orsenna, pour son livre « Voyage au pays des bibliothèques » (Éditions Stock) – Abd Al Malik, pour son livre « Le Jeune noir à l’épée » (Éditions Flammarion) – Estelle-Sarah Bulle, pour son livre « Là où les chiens aboient par la queue » (Éditions Liana Levi)   Les deux prix ittéraires France Télévisions :  – Ali Zamir, pour son livre « Dérangé que je suis » (Éditions Tropode) – Valérie Zenatti, pour son livre « Dans le faisceau des vivants » (Éditions de L’Olivier)