Sorti en 2011, chez GrassetLu une trentaine de pages.

Les bourgeois bobo qui se regardent le nombril (on est sur une plage !!!) en se posant des questions existentielles sur leur vie, sur leur couple, sur leurs marmots grandis, sur leurs amis, ça n’a jamais été mon truc.

Je n’aime pas non plus les plages normandes.

Et puis, et surtout, je sors de Les douze tribus d’Hattie, c’est peut-être injuste pour Véronique Olmi.

Décidément, je n’ai pas accroché, ni aux personnages que je trouve un peu superficiels ni à leur histoire que je n’ai pas eu envie de connaître car en moins de vingt pages l’ennui m’avait déjà gagnée.

Je n’avais déjà pas aimé plus que ça Bord de mer mais je l’avais terminé. Je referai (peut-être) une dernière tentative avec Véronique Olmi, sûrement pas deux.