Littérature arabe

C’est moi qui éteins les lumières, de Zoyâ Pirzâd

Sorti en mai 2011 aux Editions Zulma. 352 pages. Sorti en version poche (Zulma Poche) en mai 2013. 288 pages. Roman. Traduit du persan (Iran) par Christophe Balaÿ. L’auteure. Née en 1952 à Abadan (Iran) d’un père russe et d’une mère arménienne, Zoyâ Pirzâd est une...

Les vies de papier, de Rabih Alameddine

Sorti en août 2016 aux éditions Les Escales. 304 pages. Roman. Traduit de l’anglais par Nicolas Richard. Prix Femina étranger 2016. EN DEUX MOTS Ce livre est un recueil de déclarations d’amour : celles d’Aaliya et de l’auteur...