Littérature française

Surtensions, d’Olivier Norek

Surtensions, d’Olivier Norek

Une intrigue serrée et maîtrisée, un suspense efficace dans un panorama sociétal réaliste, une équipe sympa, des personnages bien étudiés et une écriture choc, le compte est bon : un auteur à suivre !
Today we live, d’Emmanuelle Pirotte

Today we live, d’Emmanuelle Pirotte

La guerre vue à hauteur d’une enfant de sept ans. De manière non conventionnelle, Emmanuelle Pirotte fait jaillir l’espoir de l’horreur et du néant.
Camille, mon envolée, de Sophie DAULL

Camille, mon envolée, de Sophie DAULL

Un hommage magnifique à sa fille tant aimée, « une gosse sympa, jamais boulet, jamais collante. Une belle gamine plutôt marrante et à l’aise avec les adultes »
Quand Dieu boxait en amateur, de Guy Boley

Quand Dieu boxait en amateur, de Guy Boley

Bel hommage à René, « ce héros », orphelin de père, qui travaillera très jeune à la forge. Il sera aussi comédien amateur puis champion de boxe et divertira les gens de son quartier, des gens du peuple ouvrier,
Né d’aucune femme, de Franck Bouysse

Né d’aucune femme, de Franck Bouysse

Dès l’introduction, le lecteur est pris en otage, prisonnier des pages à venir. Après l’arrivée d’un homme inconnu quelque part dans une région pauvre française, après une confrontation surréaliste inachevée entre un tout jeune enfant et un cheval fougueux dans sa stalle,
Chien-Loup, de Serge Joncour

Chien-Loup, de Serge Joncour

Un bon gros roman que l’on peine à lâcher et qu’on a envie de retrouver dès qu’on l’interrompt. Une construction habile qui...
Mon père, de Grégoire Delacourt

Mon père, de Grégoire Delacourt

Un roman sur un sujet d’actualité brûlant, bien mené, sensible, qui nous interroge aussi en tant que citoyens et dénonce tous ceux qui lorsqu’ils font silence se font complices de ces violences inacceptables.