Littérature française

Né d’aucune femme, de Franck Bouysse

Dès l’introduction, le lecteur est pris en otage, prisonnier des pages à venir. Après l’arrivée d’un homme inconnu quelque part dans une région pauvre française, après une confrontation surréaliste inachevée entre un tout jeune enfant et un cheval fougueux dans sa stalle,

Chien-Loup, de Serge Joncour

Un bon gros roman que l’on peine à lâcher et qu’on a envie de retrouver dès qu’on l’interrompt. Une construction habile qui…

Mon père, de Grégoire Delacourt

Un roman sur un sujet d’actualité brûlant, bien mené, sensible, qui nous interroge aussi en tant que citoyens et dénonce tous ceux qui lorsqu’ils font silence se font complices de ces violences inacceptables.

Après la guerre, d’Hervé Le Corre

Sorti en 2014 chez Payot & Rivages, Collection Rivages/Noir, puis en 2015 en version poche chez le même éditeur, 576 pages. Polar, thriller, roman noir selon les chapitres. Prix Le Point du Polar européen 2014, Prix Landerneau Polar 2014 et Prix Michel-Lebrun...

Loup et les hommes, d’Emmanuelle Pirotte

Sorti en août 2018 au cherche-midi, 608 pages. Roman. L’auteure. Emmanuelle Pirotte est historienne et scénariste. Comme romancière, son premier roman, Today we live, publié en 2015, a rencontré un grand succès et a été traduit en de nombreuses langues. Après De...

De profundis, d’Emmanuelle Pirotte

Un roman en forme de fable futuriste qui déconcerte au départ, bouscule au mitan, émeut, horrifie et apaise à la fin. Avec, parfois, le don de nous convaincre sur des thèmes contemporains comme l’obscurantisme religieux, les migrants (ici les « errants ») et l’avenir de la planète.

Qui a tué mon père, d’Edouard Louis

Edouard Louis nous offre un véritable brûlot. Avec une révolte inouïe et un courage rare en littérature, il pousse un cri d’amour pour son père abîmé à jamais et un cri de colère contre ceux qui, pour lui, l’ont tué à la tâche et à la longue. Et ces derniers, de droite comme de gauche, il les nomme !