Sorti en mars 2012, chez Pocket. 500 pages. Roman.

L’auteur est Suédois, journaliste avant d’être écrivain. C’est son premier roman. Il a écrit depuis L’analphabète qui ne savait pas compter que je n’ai pas encore lu mais que j’espère aussi bon, en tout cas aussi drôle, que celui-ci. ‘Le vieux…’ a été adapté au cinéma en 2013 avec Robert Gustafsson dans le rôle-titre, mais je n’ai pas encore vu le film.

Amateurs d’Arto Paasilinna (dont je suis et dont j’espère que vous êtes ou serez !), à vos lunettes ! S’il n’était aussi long, ce roman hilarant pourrait même avoir été écrit par le génie finlandais. Mais que nenni ! Cela dit, l’auteur en est forcément un adepte et ne peut s’empêcher même de s’y référer quelque part dans le roman et d’en revendiquer la paternité.

L’histoire : Cent ans, ça se fête, non ? Eh bien non, pas pour notre centenaire, qui s’enfuit la veille de son anniversaire de la maison de retraite où il coule des jours malheureux. Hors de question pour lui de fêter ce jour pas comme les autres en compagnie de vieux débris -plus jeunes que lui ou pas- et du maire de la ville, ou plutôt son adjoint d’ailleurs, sans oublier les gratte-papiers locaux !

Il se fait donc la malle, en charentaises pur jus, et rencontre de drôles de compagnons, tous au moins aussi fous que lui, qui vont l’accompagner tout au long de sa cavale. S’ensuivent des aventures rocambolesques et presque inénarrables.

Le style. Bien écrit, drôle, rempli de trouvailles stylistiques. Et c’est heureux car nous aurions pu sans cela trouver les cinq cents pages un peu longuettes tout de même !

En bref, ce roman a été pour moi une excellente surprise. A la fois road-movie, farce truculente et véritable roman, ce livre nous trimballe sur les routes à la suite de ce vieux loufoque et de ses comparses tout aussi hauts en couleur. Ainsi que dans le passé, pour y découvrir la vie mouvementée quasi incroyable de ce personnage devenu héros presque malgré lui en ‘aidant’ Truman, Franco, Staline et d’autres grands de ce monde.

Au final, un livre jouissif totalement fou à lire, totalement foutraque et bien écrit de surcroît. On en ressort un peu groggy et incrédule.

Et puis, ça fait un bien fou de lire une histoire de vieux vaillant et pas sénile.